Ce n'est pas à vous, chers complices de la weblife, que je vais l'apprendre, en mélomanes avertis et musiciens que vous êtes : la musique se nourrit de respirations autant... que de musique. Oui ma bonne dame, mais un blog, quand bien même il serait tout fait de musique ? La bloguerie farcie au silence, c'est-y encore bon ?

Si je pose sottement la question, c'est que j'aime écrire, échanger des menues conneries et de sérieuses découvertes avec la petite bande qui visite ce lieu, qu'elle en soit toute remerciée. Or voilà que comme un groove qui tape balourdement à côté du coeur, et pas en plein dessous, je prendrais bien maintenant un peu de silence, quelque temps, avant de reprendre ici mes lâchers de mp3 acoustiques et mes rêveries sur tous ces mecs et nanas qui sont où j'aimerais bien être.

Aussi, je mets sur pause et laisse en réserve quelques billets (commencés grâce à pas mal de commentaires laissés ici), mais je reviens, le printemps n'est pas loin. D'ici là, mangeurs de disques, fourrez vos oreilles, trouvez du miel, trouvez des chansonniers qui nous parlent de la civilisation qu'on nous concocte, et parlons-en bientôt.