En ce moment, j'écoute Marvin Gaye, What's going on (dans le métro, je m'évade direct ; et puis, c'est un bon album à écouter en ce printemps électoral). James Morrisson, grosse claque pour ce qui est du chant. Le mec donne tout. Skye (voir la review de son dernier album Appaloosa), plutôt le soir, en quittant le taf, ça va bien avec le côté jours plus longs, cette lumière musicale.

La playlist aléatoire de mon baladeur balance un maximum de Ben Harper, surtout les premiers albums, pas très équilibrée la playlist (Corinne Bailey Rae - Ben Harper - John Butler Trio - Ben Harper - Ben Harper - Amos Lee - Ben...).

Et Bruce Springsteen enfin, l'album Nebraska, enregistré à la pure, harmo/guitare/voix, sur un 4 pistes solitaire des familles. Ce scud a donné la migraine à la production. Les morceaux, plusieurs fois réorchestrés, n'ont jamais dans leur versions retravaillées restitué l'étincelle des prises originales. Ce sont donc les "maquettes" qu'on écoute sur Nebraska. Je trouve ça beau. Une leçon pour les perfectionnistes de mon espèce, qui risquent de passer à côté des diamants bruts.

J'ai de la tendresse pour ce disque, même si, je l'avoue, au bout de 5-6 titres, la soul et le blues me manquent déjà.